CHEBEC: UNE INNOVATION DE CHEZ NOUS

Photo : amine Rahati

Une des merveilles du génie maritime national, le chebec est une évolution de bateau à voile construit dans le littoral algérien avec les compétences, le savoir faire et les matériaux locaux. Construit principalement dans le but de pratiquer la course et de protéger le littoral algérien contre les invasions chrétiennes provenant d'Espagne, d'Italie, d'Angleterre, du Danemark et aussi des États Unis.
C'est à travers le contexte historique qui prévalait en méditerranée que nous essayerons de comprendre qu'elles étaient les conditions qui ont fait qu'on arrive à innover à travers les forces et faiblesses des autres galères, qui étaient leurs motivations et les meneurs de grands projets de ce genre. Comment une nation que l'on qualifiait de ''Barbare'' pouvait-elle offrir à la science du génie naval une telle prouesse technologique. Ce qui est certain, c'est que dans l'histoire des bateaux, il restera un standard.
La course
La course en méditerranée était présente pendant plusieurs siècles. On parle souvent de ''guerre de course''. Mais celle pratiquée dans cette mer se distingue de la piraterie. Du point de vue strictement juridique, les musulmans n'ont pas toujours été considérés comme des pirates. Aux dires de certains auteurs, ils étaient sédentaires et soumis à une autorité. Ils étaient donc contrains de respecter des engagements diplomatiques des États souverains qui les mandataient, entre autres la régence d'Alger et que reconnaissait tout l'occident chrétien.
L'équipe d'El-Bahri
http://www.el-bahri.com/

QUELQUES REPÉRES HISTORIQUES

C'est à partir de 1492 date capitale où l'Espagne sous Ferdinand et Isabelle de Castille arracha le contrôle de la péninsule ibérique aux maures et aux juifs, ils les renvoya par delà le détroit de Gibraltar après plus de sept cents années de résidence en Europe. Les conséquences sur la vie sociale et politique de l'Afrique du nord furent immédiates et profondes.
Ces pays étaient affrontés à un exode de plusieurs milliers de gens fiers, civilisé qui avaient refusés de se convertir aux christianisme. Sans aucune possibilité d'emploi mais pleins d'ambitions et désir de vengeance. Ce désir de venger l'affront qui leur a été fait poussa les Maures à une hostilité qui finit par constituer un des éléments d'une guerre sainte contre la Chrétienté occidentale. Il est aussi important de noter à cet effet qu'en ce temps là, l'ordre des hospitaliers existait déjà et fut fondé pas Charles Quint en 1530 après la chute de Rhodes qui résistât aux Turcs jusqu'en 1522. Cet ordre pratiquait la course et était devenu l'ennemi le plus gênants de la régence d'Alger. Plusieurs attaquent sur Alger furent organisées par Charles Quint et c'est pour ce protéger que les habitant d'Alger hébergent les Frères Barberousse pour les protéger.

Au moment de leurs expulsions, certains auteurs mentionnent que ''la mer était pour les musulmans un élément peu familier et la navigation un art qu'il fallait apprendre'' or que bien avant, Ibn Khaldoun mentionnait dans ces écrits que ''la méditerranée était un lac musulman où les chrétiens ne pouvait pas faire flotter une planche''.

De 1509 à 1510, Ferdinatn leader de la Chrétienté de l'époque construisit une forteresse sur l'ile de Penon suite à une attaque sur Alger, il pouvait ainsi maintenir cette ville et ses habitants assiégée. Quelques années plus tard, Kheyr-eddine Barberoussse lança une attaque contre cette forteresse et après un bombardement de sept nuits et sept jours, la victoire était totale. Le souverain d'Alger construisit un grand môle qui abrite encore le vieux port d'Alger et qui est connu sous le nom de l'amirauté. Alger devenait alors un bastion imprenable suite à la position stratégique de sa forteresse et à la portée de ses canons.


L'équipe d'El-Bahri
http://www.el-bahri.com/

SUR LES TRACES DU CHEBEC

Le chebec reste malheureusement absent dans la mémoire collective. Rien ou presque n’est dit sur ce bateau. Une maquette existe au musée du chahid à Ryad el Feth. La plus grande source de documentation existe à l’étranger, en France, Espagne, Italie et surtout en Turquie. En Algérie des peintures de Mohammed Racim existent et immortalisent quelques-unes des batailles au large d’Alger. La poste Algérienne a émis des timbres et enveloppes affranchies pour les philatélistes représentant ce bateau dans ces plus belles postures, et même des cartes postales sont actuellement publiées par des éditeurs locaux. C’est tout ce qu’il reste de ce grand bateau.

Quand aux autres informations, les fonds marins des baies d’Alger, Oran, Bejaïa et d’Annaba en regorgent.
L'équipe d'El-Bahri
http://www.el-bahri.com/